Marseille : la longue liste des « projets d’attractivité » mis à la poubelle

Cette semaine, quand Martine Vassal, présidente de la métropole marseillaise, a laissé entendre qu’elle ne souhaitait pas réaliser le projet de téléphérique, il a rejoint la longue liste des « projets d’attractivité » promis par la municipalité puis abandonnés . Par curiosité, je suis donc allé jeter un coup d’oeil au programme électoral que l’équipe de Jean-Claude Gaudin avait mis en avant en 2014 et je me suis arrêté du côté de la page 18. J’ai eu la confirmation qu’aucun projet annoncé n’avait été réalisé ou ne serait réalisé d’ici la fin de ce mandat.

Capture d’écran 2019-02-10 à 13.42.04

En soi, ce n’est pas un drame. Je pense que nous pouvons vivre avec l’idée que Marseille n’ait pas son aquarium ou son casino du moment que nos immeubles et nos écoles tiennent debout et que les projets de transports avancent. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Et cette manière de faire est en tout cas symptomatique de comment les élus marseillais envisagent leurs campagnes électorales : il s’agit de monter un catalogue de projets aussi tape-à-l’oeil qu’hypothétiques (à faire financer par le secteur privé) pour donner l’illusion que Marseille avance. C’est malhonnête et c’est prendre les citoyens pour des idiots.

Vous me voyez venir… je ne résiste pas à l’envie de lister pour vous tous ces projets d’attractivité qu’on nous a fait miroiter en 2014. Avec le recul, disons-le franchement, on s’est bien moqué de nous. L’équipe qui a présenté ce programme avait sans doute l’espoir d’en faire aboutir quelques uns mais elle n’avait aucun dossier solide sur lequel s’appuyer. L’histoire retiendra que rien n’a vu le jour.

Tour d’horizon. Et que cela serve de leçon aux futurs candidats à la mairie.

Un téléphérique ou un funiculaire

« Un téléphérique (ou un funiculaire) permettra un accès facile et sécurisé à Notre dame de la Garde, voire une liaison d’ensemble des principaux sites touristiques jusqu’au Silo. »

14390642_1256078221093618_294461850538886030_n

La mairie a mis en ligne en 2016 une mystérieuse carte de liaison téléphérique vers Notre-Dame-de-la-Garde, avant de la retirer quelques heures plus tard. On y découvrait un projet (privé) de transport par câble qui partirait du Fort Saint-Nicolas et qui rejoindrait la Bonne Mère grâce à l’installation d’un pylône à la Corderie. Le projet ne fait pas l’unanimité : il n’apparaît pas comme prioritaire et risque d’abîmer la « carte postale ». Les riverains s’inquiètent quant à eux d’être survolés. Pourtant l’équipe municipale confirme en 2018 ses intentions et confie à la société Systra, filiale de la SNCF, le soin de mener une étude de pré-faisabilité… pour un million d’euros. Un an plus tard, plus rien ne va. La maire de secteur Sabine Bernasconi, qui ne souhaite pas fâcher son électorat du 7ème arrondissement à un an des municipales, se dit opposée au projet. Quelques jours plus tard, Martine Vassal, présidente de la Métropole, estime que le projet n’est pas « satisfaisant », pas « indispensable » et « défigurerait Marseille ». La messe est dite. Pas de téléphérique et trop tard pour lancer des études pour un funiculaire. Des navettes électriques sont évoquées à la place. Quant au téléphérique imaginé jusqu’au Silo, la blague n’a pas été reprise depuis 2014.

Le glacis du Vieux-Port

« Le bassin du Carénage sera transformé en glacis vert, ainsi que le prévoit le projet Foster, et en plateforme d’accueil des touristes. Le Vieux-Port et les forts historiques seront aménagés pour organiser et accueillir le doublement de la fréquentation touristique de Marseille. « 

430670_479443575423757_925640982_n
© Groupement Michel Desvigne, Foster and Partners, Tangram architectes

Quand le projet de semi-piétonnisation du Vieux-Port est choisi en octobre 2010, c’est le projet de Corinne Vezzoni, plus vert, plus ambitieux, qui a les faveurs du jury d’experts. Mais coup de théâtre, ce sera finalement le projet de Norman Foster, beaucoup plus minéral, qui sera retenu grâce à un passage en force des élus locaux. La caution végétale réside cependant dans la création d’une coulée verte qui irait de l’actuel bassin de Carénage jusqu’aux Catalans. Ce projet est rappelé dans le programme électoral de l’équipe Gaudin en 2014. Un an plus tard, le président de la Métropole Marseille Provence de l’époque, Guy Teissier, réduit ce rêve à néant en affirmant qu’il faut « arrêter les projets pharaoniques ». On aurait aimé qu’ils nous le disent avant d’être réélus sur cette promesse. Notons au passage que, si la Métropole a aménagé le quai Rive Neuve en 2015, elle n’a toujours pas fini d’aménager le quai du Port côté mairie alors que tout devait être fini « d’ici 2020 ». Aucune date n’est désormais avancée.

La promenade des passerelles

« Une « Promenade des Passerelles » reliera le Mucem et le fort St-Jean, d’un côté, aux forts St-Nicolas et d’Entrecasteaux, de l’autre, en franchissant le Vieux- Port par le dispositif technique le plus adapté – pont transbordeur ou passerelle. »

Capture d’écran 2019-02-10 à 15.36.05

C’était une promesse phare du programme de Jean-Claude Gaudin en 2014 : un système de passerelles, à définir, allait permettre d’enjamber le Vieux-Port et de rejoindre deux pôles touristiques majeurs : le Fort Saint-Jean et le Fort Saint-Nicolas. En 2015, Paul Poirier, un entrepreneur convaincu par l’idée, approche la mairie et propose son pont transbordeur qu’il imagine comme une « rue aérienne » avec des commerces et un restaurant. L’équipe municipale annonce alors avoir donné son feu vert pour étudier la faisabilité de ce projet. Mais l’idée, qui a les faveurs de Renaud Muselier, futur président de la région PACA, fait débat et ne séduit pas tout le monde à la mairie… Le projet est finalement resté dans les cartons et plus personne ne parle aujourd’hui des « passerelles ».

Réouverture de la Digue du Large

« L’accès du public à la Digue du large sera organisé par un système de navette maritime à partir de la darse du J4 et des animations y seront développées : expositions, féeries des lumières. De même un « vaporetto » reliera l’anse du Pharo au Mucem et au fort St-Jean. »

25358216_1744860342215401_5355835624691008597_o

La Digue du Large, longue de 7km, a fait le bonheur des Marseillais jusqu’en 2001, date à laquelle la mairie a choisi de la fermer au public par mesure de sécurité suite aux attentats du 11 septembre. Depuis, les habitants de la ville retiennent leur souffle à chaque fois qu’on leur promet une réouverture. Ce fut évidemment le cas dans le programme électoral de Jean-Claude Gaudin qui allait jusqu’à parler de « féerie des lumières » pour ce lieu emblématique. Mais cette promesse s’est envolée aussitôt élu. Renaud Muselier, qui a engagé des fonds de la Région pour rénover les grues de la Digue, a néanmoins réaffirmé son souhait de voir la promenade de nouveau accessible aux Marseillais. Sans plus de précisions. Cette promesse a également été formulée, de manière plus ou moins vague, lorsque le projet du J1 a été dévoilé début 2019. La création d’une navette qui rejoindrait la Digue a été évoquée. Une annonce à prendre avec beaucoup de pincettes. Notons au passage que la mise en place d’un vaporetto pour relier l’anse du Pharo au Mucem est également tombée aux oubliettes. Ciao.

Un Futuroscope de la Mer

« Un Futuroscope de la mer intégrant un aquarium grand public et un parc d’attractions aquatiques complètera l’attractivité culturelle et ludique de la nouvelle façade littorale de Marseille afin de renforcer la fréquentation touristique familiale. »

Capture d’écran 2019-02-10 à 15.33.47

C’était sans doute le projet d’attractivité le plus ambitieux du programme de Jean-Claude Gaudin en 2014. Et dans les perspectives mises en avant sur les réseaux sociaux, il devait prendre place entre le hangar du J1 et l’esplanade du J4. Mais les négociations compliquées avec le Grand Port Maritime pour libérer cette partie du littoral ont obligé l’équipe municipale à tout miser sur le projet de reconversion du J1. Le projet retenu et annoncé en janvier 2019 n’a au final rien à voir : pas d’aquarium et pas de parc d’attractions mais un lieu tourné vers les loisirs et le numérique. Une piscine flottante en extérieur pourrait sauver l’honneur mais sa faisabilité technique interroge et sa réalisation est loin d’être acquise.

Un casino municipal

« Un Casino municipal sera implanté sur la façade littorale, suivant la loi et sous le contrôle du ministère de l’Intérieur, pour répondre à la demande touristique internationale. »

12593852_1127665150601593_7774304437851604299_o
© Golem / Poissonnier / Ferran Architectes

Le projet de casino municipal aura été un peu le running gag de ce dernier mandat de Jean-Claude Gaudin. Après y avoir été longtemps opposé pour des raisons morales, il s’est laissé convaincre par ses conseillers que ce serait une manne financière pour la ville de Marseille. Le projet a donc été mis à son programme de 2014 sans qu’un terrain pour l’accueillir ait préalablement été identifié. L’ancien siège de la SNCM, fortement pressenti, s’est finalement révélé trop étroit pour être rentable. A partir de là, les propositions farfelues se sont multipliées. La Villa Méditerranée étant un gouffre financier pour la Région, sa transformation en casino a été évoquée en 2016… dans un éclat de rire général. Proposition rapidement mise de côté. Enfin, la Ville a espéré convaincre le port d’accueillir ses machines à sous dans le hangar du J1. En vain. Aujourd’hui, le projet est au point mort.

Le Fort d’Entrecasteaux ouvert au public

« Le fort d’Entrecasteaux, désormais propriété de la ville, rendra ses jardins accessibles au public, ainsi que le dispositif culturel qui sera défini après un appel à concours d’idées. Le « fac similé » de la grotte Cosquer y sera installé. »

43636832_2135642976470467_7056234390875013120_o
© Fréquence Sud

L’accès libre au Fort d’Entrecasteaux est le rêve de nombreux Marseillais et l’annonce de son ouverture au public avait de quoi faire saliver en 2014. 5 ans plus tard, le concours d’idées a traîné en longueur et nous savons désormais que l’ouverture ne se fera pas au cours de son mandat. Mais la promesse n’est pas loin d’être tenue puisque la Ville a annoncé avoir confié la gestion du site au Groupe SOS qui est spécialisé dans l’économie sociale et solidaire. Une brasserie et un café devraient voir le jour, ainsi que des lieux d’exposition, une micro-ferme et des espaces dédiés à la formation et l’innovation. L’ambition est d’ouvrir au moins une partie du fort au public avant le lancement de la biennale d’art contemporain Manifesta en 2020. En revanche, l’installation de la Grotte Cosquer est tombée à l’eau et un autre lieu est à l’étude pour l’accueillir : la Villa Méditerranée. Nous saurons bientôt s’il s’agit d’un nouveau running gag.

Un marché provençal couvert

« Un marché provençal couvert, pôle d’attraction pour les Marseillais et les touristes, sera créé et pourrait être installé, le moment venu, sous les halles Eiffel du hangar J0 du port. »

Ce projet est un mystère. Mentionné dans le programme de Jean-Claude Gaudin en 2014, il n’a pas été ré-évoqué depuis. Ils attendent sans doute le « moment venu ».

 

Publicités

8 réflexions sur “Marseille : la longue liste des « projets d’attractivité » mis à la poubelle

    1. Ces projets n’étaient pas les plus urgents. Je préfère pour ma part qu’ils avancent sur les transports, l’habitat et les écoles. Mais c’est symptomatique de comment on peut faire rêver pendant une campagne électorale… et tout laisser tomber après.

      J'aime

      1. Elody Breteuil

        Oui mais des projets liés à l’habitat, ils en font pas justement.
        Ces projets ne servent qu’à enrichir des sociétés privées qui « étudient la faisabilité » pour des sommes faramineuses.
        .

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s